Exposition Cor(vir)tuels

Exposition Cor(vir)tuels

Du 31 octobre au 15 novembre.

Sur le sujet de la performance et virtualité du corps.
Carte Blanche.

Les critères plastiques de la performance ne correspondent pas à ceux de la danse ou de la musique (scénique et classique) et du spectacle de manière générale. Ils concernent plus la position du corps en rapport avec l’espace sans définition ou code préalablement définis (chorégraphie, corps normé pour la danse ou filiation du corps dansé). Ils concernent les corps que nous habitons, que nous sculptons ou qui sont sculptés. La tentative plastique de la performance recherche aussi les limites des règles de vie en société, des formatages urbains, architecturaux, sociaux et politiques. Au delà d’une esthétique visuelle, d’une beauté romantique, la performance artistique se situe au niveau des codes, sur leur détournement et non pas sur leur reproduction ou leur conservation.
Le corps dans la performance est central, qu’il soit absent ou présent, qu’il soit maltraité ou intermédiaire : sa virtualisation rend la question de la performance ambiguë comme pourrait l’être en soi une amitié sur les réseaux sociaux. A-t-on à faire à une réalité tangible ou est-ce une présence spectrale de l’Être, une représentation poussée à son paroxysme ?
Plusieurs artistes proposent des oeuvres en lien avec les questions de la performance et du corps virtuel. Qu’est-ce que cela représente dans leur approche ? Quel sens donner à cette virtualité ? Et enfin quelle place occupent ces problématiques dans leurs projets artistiques ?

Avec :
– Hortense Gauthier
– Jaap Blonk
– Jeanne des Abattoirs
– Lucas seguy
– Corpse Etanum
– Joachim Montessuis
– Jenny Pickett
– Arrrrrkkkkrrreeeekkaaaarrr

Vernissage mercredi 31 octobre à 18h30
Visite du jeudi au samedi de 16h30 à 19h30
Plateforme Intermédia.